www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Que dit la Bible sur l’avortement ?"

Réponse :
La Bible n’a jamais spécifiquement traité du sujet de l’avortement. Toutefois, il y a de nombreux enseignements dans les Ecritures qui démontrent clairement quelle est la vue de Dieu au sujet de l’avortement. Jérémie 1:5 nous dit que Dieu nous connaît avant même qu’il ne nous tisse dans le sein de notre mère. Le Psaume 139:13-16 nous présente la part active de Dieu dans notre création et formation intra-utérine. Exode 21:22-25 prescrit la même peine pour quiconque cause la mort d’un bébé dans le sein de sa mère que pour celui qui commet un meurtre. C’est une indication claire que Dieu considère un bébé dans le sein de sa mère tout autant qu’un être humain adulte. Pour un chrétien, l’avortement n’est pas un droit de choisir de la femme. C’est une question de vie ou de mort d’un être humain créé à l’image de Dieu (Genèse 1:26-27; 9:6).

Le premier argument qui est toujours mentionné contre la position des chrétiens sur l’avortement est : « Que faire dans les cas de viol et d’inceste ? ». Aussi atroce qu’une grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste puisse être, la réponse est elle pour autant le meurtre d’un bébé ? Deux tords ne font pas une bonne action. L’enfant qui est né d’un viol ou d’un inceste peut être donné en adoption à une famille aimante qui ne peut concevoir d’enfants – ou l’enfant peut être élevé par sa mère. De nouveau, l’enfant ne devrait pas être puni pour les mauvaises actions de son père.

Le second argument qui est toujours mentionné contre la position des chrétiens sur l’avortement est : « Que faire si la santé de la mère en en danger ? ». En toute honnêteté, c’est la question la plus difficile à résoudre à propos de l’avortement. Premièrement, souvenons-nous que cette situation couvre moins d’un dixième des avortements pratiqués aujourd’hui dans le monde. Bien plus de femmes se font avorter pour ne pas « endommager leur corps » plutôt que pour sauver leur vie. De plus, souvenons-nous que Dieu est un Dieu de miracles. Il peut préserver la vie de la mère et de l’enfant malgré les pronostics médicaux. En fin de compte, cette question ne peut être résolue qu’entre le mari, la femme et Dieu. Tout couple confronté à cette situation extrêmement difficile devrait prier le Seigneur pour recevoir la sagesse (Jacques 1:5) pour savoir ce qu’il voudrait qu’ils fassent.

94% des avortements pratiqués dans le monde aujourd’hui le sont pour des raisons autres que la santé de la mère. La grande majorité des cas peut être qualifiée comme « Une femme et/ou son partenaire décide/nt qu’ils ne veulent pas du bébé qu’ils ont conçus ». C’est là le plus grand des maux. Même dans les 6% de cas difficiles, l’avortement ne devrait jamais être la première option. La vie d’un être humain dans l’utérus vaut tous les efforts pour permettre une naissance normale à terme.

Pour ceux qui ont eu recours à un avortement – le péché d’avortement n’est pas moins pardonnable que les autres péchés. Par la foi en Christ, tout et n’importe quel péché peut être pardonné (Jean 3:16 ; Romains 8:1 ; Colossiens 1:14). Une femme qui a eu un avortement, un homme qui a encouragé in avortement et même un docteur qui a pratiqué un avortement – tous peuvent être pardonnés par la foi en Jésus-Christ.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.