www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Avons-nous des anges gardiens ?"

Réponse :
Matthieu 18 : 10 déclare : « Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux ». D’après le contexte, «un seul de ces petits » pourrait s’appliquer soit à ceux qui croient en Lui (verset 6), soit aux petits enfants (versets 3-5). Ce texte est un passage clé par rapport à la question des anges gardiens. Aucun doute possible les bons anges aident à la protection (Daniel 6 : 20-23 ; 2 Rois 6 : 13-17), révèlent des choses (Actes 7 : 52-53 ; Luc 1 : 11-20), guident (Matthieu 1 : 20-21 ; Actes 8 : 26), pourvoient (Genèse 21 : 17-20 ; 1 Rois 19 : 5-7), et exercent en général un ministère en faveur des croyants (Hébreux 1 : 14).

En fait, la question qui se pose est de savoir si chaque personne – ou chaque croyant – a un ange qui lui est attribué personnellement. Dans l’Ancien Testament, la nation d’Israël avait l’archange Michaël qui lui était tout spécialement assigné (Daniel 10 : 21 ; 12 : 1), mais l’Ecriture ne signale nulle part qu’un ange est « assigné » à une personne en particulier (des anges étaient parfois envoyés auprès de certaines personnes, mais il n’est pas mentionné que ce soit de façon permanente). Les Juifs ont fortement développé la croyance dans les anges gardiens pendant toute la période qui se situe entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Parmi les premiers pères de l’église, quelques-uns croyaient que chaque personne avait non seulement un bon ange qui lui était assigné, mais également un démon. La croyance dans les anges gardiens s’est implantée durablement dans le christianisme, mais il n’existe aucun fondement scripturaire explicite.

Pour revenir à Matthieu 18 : 10, le mot « leurs » est en grec un pronom collectif et signifie que les croyants sont servis par les anges en général. Ces anges sont décrits comme regardant « toujours » la face de Dieu afin d’entendre Son commandement et d’aller aider un croyant quand cela est nécessaire. Les anges – dans ce passage – ne semblent pas garder une personne en particulier, mais être au contraire bien plus attentifs au Père qui est dans les cieux. La part active de surveillance semble en fait venir bien plus de Dieu que des anges, ce qui prend tout son sens puisque seul Dieu est omniscient. Il voit chaque croyant à tout moment, et Lui seul sait quand l’un d’entre nous a besoin de l’intervention d’un ange. Parce qu’ils voient continuellement Sa face, les anges sont en permanence à Sa disposition, toujours prêts à aider un de Ses « petits ».

D’après les Ecritures, il n’est pas possible d’affirmer catégoriquement que chaque croyant possède un ange gardien qui lui est personnellement assigné ou pas. C’est scripturaire de dire qu’Il les utilise comme Il nous utilise ; mais Il n’a pas plus besoin de nous que des anges pour accomplir Ses projets, mais il a cependant choisi de se servir de nous et d’eux (Job 4 : 18 ; 15 : 15). En fin de compte, que nous ayons ou pas un ange gardien personnel, nous possédons une bien plus grande assurance en Dieu : si nous sommes Ses enfants par la foi en Christ, Il fait tout concourir à notre bien (Romains 8 : 28-30), et Jésus-Christ ne nous quittera jamais ou ne nous abandonnera jamais (Hébreux 13 : 5-6). Si nous avons un Dieu omniscient, omnipuissant, plein d’amour pour nous, est-ce qu’il est vraiment important de savoir si nous avons ou non un ange gardien personnel pour nous protéger ?

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.