www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Pourquoi Dieu a-t-il demandé à Abraham de sacrifier Isaac ?"

Réponse :
Abraham avait obéi à Dieu bien des fois pendant sa vie, mais aucun test ou épreuve n'aurait pu rivaliser avec la sévérité de celle décrite en Genèse 22. Dieu lui dit « prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t-en au pays de Morija, et là, offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai. » (Genèse 22 :2a). C'était une demande stupéfiante parce qu'Isaac était le fils de la promesse (promis). Comment Abraham a-t-il répondu ? Avec une obéissance immédiate : de bonne heure le lendemain matin, Abraham prit la route avec deux serviteurs, un âne et son fils bien-aimé Isaac, et avec le bois pour l'holocauste. Son obéissance absolue à ce commandement si déconcertant et si troublant, rendit gloire à Dieu et demeure un exemple qui nous enseigne comment glorifier Dieu dans nos vies. Lorsque nous obéissons comme Abraham l'a fait, ayant une entière confiance que le plan de Dieu est le meilleur qui soit, nous exaltons son caractère parfait et nous le louons par notre obéissance. L'obéissance d'Abraham devant ce commandement accablant, représente une louange et l'exaltation de l'amour souverain de Dieu, sa fiabilité, et sa bonté ; cela nous donne aussi un exemple à suivre. Sa foi dans le Dieu qu'il avait appris à connaître et à aimer, a placé Abraham dans le panthéon des héros de la Foi de Hébreux 11.

Dieu utilise la foi (la confiance) d'Abraham comme un exemple du seul moyen de salut pour tous ceux qui viendraient après lui. Genèse 15 :6 déclare : « Abraham eut confiance en l'Eternel, qui le lui imputa à justice. » Cette vérité est la base de la foi chrétienne, tel que réitéré en Romains 4 :3 et en Jacques 2 :23. La justice qui fut créditée à Abraham est la même justice que celle qui nous est créditée aujourd'hui lorsque nous acceptons par la foi le sacrifice que Dieu a pourvu pour nos péchés : Jésus-Christ. « Celui qui n'a point connu le péché, il (Dieu) l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu» (2 Corinthiens 5 :21).

L'histoire d'Abraham dans l'Ancien Testament est la base de l'enseignement de l'expiation du Nouveau Testament : l'offrande en sacrifice du Seigneur Jésus sur la croix, pour le péché de l'humanité. Jésus a dit, de nombreux siècles plus tard : « Abraham votre père a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour. Il l'a vu et il s'est réjoui. » (Jean 8 :56). Voici quelques parallèles entre ces deux récits bibliques de l'Ancien et du Nouveau Testaments :

. « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac… » (Verset 2) ; « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique… (Jean 3 :16)

. « Va-t-en au pays de Morija, et là offre-le en sacrifice… »(v.2) ; Il est reconnu que c'est dans cette région que la ville de Jérusalem fut construite de nombreuses années plus tard, et où Jésus fut crucifié, hors des murs de la ville (voir Hébreux 13 :12).

. « Et là, offre-le en holocauste… » (v.2) ; « …Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures » (1 Corinthiens 15 :3)

. Abraham prit le bois pour l'holocauste, le chargea sur son fils Isaac… » (v.6) ; « Jésus, portant sa croix… » (Jean 19 :17)

. « … mais ou est l'agneau pour l'holocauste ? » (v.7) ; Jean a dit « Voici l'agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » (Jean 1 :29)

. Isaac, le fils, répondit avec obéissance à son père en acceptant d'être le sacrifice (v.9) ; Jésus pria : « Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » (Mathieu 26 :39).

. La résurrection – Isaac (symboliquement) et Jésus en réalité : « C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, et à qui il avait été dit : « en Isaac tu auras une postérité appelée de ton nom. Il pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts ; aussi il retrouva son fils, ce qui est une préfiguration. » (Hébreux 11 :17-19) ; Jésus « a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures. » (I Corinthiens 15 :4).

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.